Grand Prix Lycéen du compositeur 2017 : Quelques impressions des élèves d’option musique

mardi 31 janvier 2017
par  Marie-Line Bouhatous

« Je trouve très intéressant de se confronter à des oeuvres plutôt difficiles à écouter et de comprendre la démarche des compositeurs, qu’elle soit technique ou intellectuelle. Ce Grand Prix Lycéen nous a permis d’écouter des oeuvres contemporaines et d’être au courant de ce qui se fait de nos jours. »
Bertille

« Enfin une compositrice ! Même si je n’ai pas eu de coup de coeur cette année, j’ai beaucoup aimé entendre des voix. Certaines oeuvres m’ont semblé vraiment inaccessibles mais la variété des techniques et leurs vocations sont très intéressantes. »
Mathilde

« D’intéressantes trouvailles qui ont émoustillé mon tympan. »
Mathieu

« J’ai trouvé intéressant de participer au Grand Prix Lycéen, car ça m’a permis de découvrir les compositeurs actuels que je ne connaissais pas. J’ai été surprise par la diversité des oeuvres, qui quelquefois m’ont plu, d’autres fois non. »
Alice

« Le Grand Prix Lycéen du Compositeur m’a permis de m’ouvrir à une musique qui m’était jusque là inconnue. J’étais déjà initié à la musique dite "contemporaine" du XXème siècle (Messiaen, Dutilleux), que j’avais trouvée difficile. Les créations du XXIème ne le sont que plus encore. Pourtant, au fil des écoutes, j’ai pu découvrir des œuvres intéressantes, pas toujours agréables à l’oreille, mais fascinantes dans leur rapport au passé, dans leur érudition et leur capacité créative. Un nouveau pan de la culture s’ouvre à moi, aux côtés de la littérature et du cinéma expérimental. La musique contemporaine s’impose comme un nouveau domaine d’exploration.
 »
Nicolas

« Le bilan est majoritairement positif : le Grand Prix Lycéen m’a aussi permis de découvrir certains cursus d’études musicales comme l’IRCAM. »
Emma

« Le Grand Prix Lycéen m’a permis de découvrir de nouveaux artistes, mais surtout d’autres moyens d’utiliser les timbres. J’ai pu observer certains procédés de travail avec les nouvelles technologies comme l’utilisation du stylo Bluetooth dans l’œuvre de Philippe Leroux. C’est une expérience sonore intéressante, bien que je ne parvienne pas à être touché par les œuvres. »
Manuel

« Le Grand Prix Lycéen m’a permis d’écouter des œuvres que je n’aurais sûrement pas eu l’initiative de découvrir par moi même. Certaines musiques sont très troublantes, surprenantes, parfois même dérangeantes, avec des outils sonores inhabituels. »
Eloi

« Le Grand Prix Lycéen du Compositeur m’a appris que l’on pouvait créer des œuvres avec des objets insolites, par exemple les appeaux de Francesco Filidei. Cependant certaines œuvres sont trop abstraites à mon goût et donc trop complexes à comprendre. Ainsi, "Pierre d’éclair" d’Edith Canat de Chizy, censé proposer une opposition entre le ’minéral et le lumineux", le "statique et le fulgurant" m’a plutôt laissé dans l’incompréhension, sans y discerner cette opposition. »
Romain

« Le Grand Prix Lycéen m’a appris qu’être compositeur ce n’est pas seulement connaître le solfège et écrire sur une partition, c’est aussi un travail au niveau des timbres, des instruments et de leur mode de jeu. »
Dahlia


Résultats du vote :
Classe de Première : "Puccini alla caccia" de Francesco Filidei et "Different spaces" de Baptiste Trottignon.
Classe de Terminale : "Pierre d’éclair" d’Edith Canat de Chizy et " Puccini alla caccia" de Francesco Filidei.


Agenda

<<

2017

 

<<

Avril

>>

Aujourd'hui

LuMaMeJeVeSaDi
272829303112
3456789
10111213141516
17181920212223
24252627282930